Alerte Témoin

Dermatologie : le CHRU de Besançon affirme n'avoir reçu aucune plainte...

Publié le 21/03/2017 - 19:00
Mis à jour le 17/04/2019 - 11:49

Le rapport final de l’agence Régionale de la Santé sera donnée cette semaine en suite aux accusations portées à l'encontre du service de dermatologie du CHRU. La direction de l'hôpital de Besançon se défend aujourd'hui face aux accusations qu'elle juge "infondées et violentes".

chru_besancon.jpg
© damien poirier

Le CHU avait été accusé au mois de février 2017 par le professeur Philippe Humbert de "maltraitances psychologiques et de manquement aux procédures" notamment sur une quarantaine de patients en chimiothérapie. 

Le CHU veut rassurer les patients

Dans un communiqué, la direction de l'hôpital de Besançon conteste ces accusations : "Face à ces mises en cause très violentes et inquiétantes pour les patients, le CHU souhaite, sans la moindre ambiguïté, les rassurer sur la qualité de la prise en charge par l’équipe du service de dermatologie. L’équipe du service de dermatologie vit très difficilement ces accusations par un confrère. Dans ce contexte particulièrement éprouvant, elle continue toutefois à assurer avec beaucoup de professionnalisme la prise en charge des patients qu’elle accueille.  Le CHU tient à réaffirmer son soutien à ces professionnels blessés par ces attaques infondées et violentes".

L'hôpital de Besançon insiste sur le fait que, "contrairement à certaines affirmations", il n’a reçu pour l'heure aucune plainte de patients pour des prises en charge inadaptées en chimiothérapie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

humbert

Procès en diffamation contre le professeur Humbert : renvoi ce 26 septembre 2018

L'avocat du Pr Humbert, maître Uzan, a prévenu le tribunal que ses explications pour la défense de son client prendront "un minimum de 3 heures". • Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l’encontre du professeur Humbert qui devait se dérouler le 11 juillet dernier à Besançon est renvoyé ce mercredi 26 septembre 2018.

Justice : la décision du procès en diffamation contre le professeur Humbert attendue ce mercredi

Le procès en diffamation intenté par le CHRU de Besançon à l'encontre du professeur Humbert se déroulera ce mercredi 11 juillet 2018 à Besançon. Une plainte avait été déposée par l'hôpital le 24 mars 2017. Le Professeur Humbert avait relevé "des dysfonctionnements" et s’était estimé "victime d’harcèlements" à son tour de la part du CHRU.

Philippe Humbert « déplore » que des poursuites soient engagées à son encontre par l’ARS

L’ancien chef du service dermatologie du CHRU de Besançon "déplore" jeudi 23 mars 2017, les poursuites engagées contre sa personne suite à l’annonce mercredi 22 mars du rapport de l’Agence Régionale de la santé sur les précédentes accusations de "manquement aux procédures" sur des patients en Chimiothérapie.

Santé

Été et risque de noyade : les conseils pour votre baignade

Avec le début de l'été et des vacances,  le ministère des Sports lance un  appel à la vigilance pour sensibiliser les baigneurs aux risques de noyades et d'hydrocution. Les noyades accidentelles sont responsables chaque année d’environ 1.000 décès et constituent la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.Voici tous les conseils utiles et pratiques pour éviter les accidents de baignades.   

Point sanitaire : « le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche-Comté » (ARS)

Les données issues du dépistage montrent que "le coronavirus circule toujours en Bourgogne-Franche- Comté", précise l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 10 juillet 2020. L'agence rappelle l'importance de rester vigilant afin d'éviter toute reprise épidémique notamment lors de retrouvailles familiales, vacances estivales...

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.6
    nuageux
    le 13/07 à 0h00
    Vent
    2.07 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    56 %

    Sondage