Omicron : une fin de la pandémie en Europe est "plausible", juge l’OMS

Publié le 24/01/2022 - 08:42
Mis à jour le 24/01/2022 - 09:58

 © DR
© DR

Le variant Omicron, qui pourrait contaminer 60 % des Européens d'ici à mars 2022, a amorcé une nouvelle phase de la pandémie de Covid-19 dans la région et pourrait la rapprocher de son dénouement, a estimé dimanche le directeur de l'OMS Europe.

"?Il est plausible que la région se rapproche d'une fin de la pandémie", a indiqué à l'Agence France-Presse Hans Kluge, appelant toutefois à la prudence du fait de la versatilité du virus.

"?Une fois que la vague Omicron sera calmée, il y aura pendant quelques semaines et quelques mois une immunité globale, soit grâce au vaccin, soit parce que les gens seront immunisés en raison de l'infection et aussi une baisse en raison de la saisonnalité", a-t-il estimé.

Toutefois, nous ne sommes pas dans "une ère endémique", a souligné le responsable onusien. "?Endémique signifie (…) que l'on peut prévoir ce qui va se passer, ce virus a surpris plus d'une fois. Nous devons donc être très prudents", a insisté Hans Kluge.

"Protéger les personnes vulnérables"

Dans la région qui compte 53 pays, dont certains sont situés en Asie centrale, Omicron représentait au 18 janvier 15 % des nouveaux cas de Covid-19, soit plus de la moitié que la semaine précédente, selon les données de l'OMS. Dans l'Union européenne et l'Espace économique européen (EEE), ce variant apparu fin novembre, plus contagieux que Delta, est désormais dominant d'après l'agence de santé européenne.

Avec l'explosion des contaminations, il s'agit désormais de "?minimiser les perturbations et de protéger les personnes vulnérables?" et non plus de se focaliser seulement sur la diminution de la transmission.

Stabilité des réanimations à un niveau élevé

En France, le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en soins critiques est resté quasi stable dimanche avec 3.760 malades contre 3.746 samedi, selon les chiffres de Santé publique France.

Ces services ont enregistré 143 nouvelles admissions au cours des dernières 24 heures, contre 214 la veille.

Les contaminations au Covid-19 restent à un niveau élevé avec 301.614 personnes testées positives en 24 heures, selon les données publiées dimanche par Santé publique France. En moyenne sur sept jours, cet indicateur s'élève à 360.007 cas.

Actuellement, 28.838 patients Covid sont accueillis à l'hôpital, contre 28.515 vendredi. En 24 heures, 1.094 personnes ont été admises à l'hôpital contre 1.994 la veille.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Santé

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.91
partiellement nuageux
le 21/05 à 21h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
55 %

Sondage