CHU de Besançon : "une mobilisation continue dans la recherche sur le covid-19"

Publié le 23/04/2020 - 10:34
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:44

Depuis le début de la pandémie, le CHU de Besançon se dit pleinement mobilisé dans la recherche sur le Covid-19. De nombreuses équipes s'investissent pour faire progresser l'état des connaissances sur le coronavirus : maladies infectieuses, anesthésie-réanimation chirurgicale, réanimation médicale, urgences, médecine pédiatrique, pneumologie, diabétologie, hématologie, pharmacie à usage intérieur, psychiatrie, centre d'investigation clinique, DRCI... Le CHU fait le point dans un communiqué du 23 avril 2020.

©Alexane Alfaro ©
©Alexane Alfaro ©

Outre l’étude Discovery (voir article du 27 mars dernier), dont le rythme d’inclusions des patients est extrêmement dynamique (41 patients ont été inclus depuis le 30 mars) le CHU participe à 20 projets de recherche initiés par l’Inserm ou d’autres CHU.

Des recherches en temps réel pour évaluer l’efficacité de certains traitements

Comme c’est le cas pour l’étude Discovery, le CHU participe à plusieurs projets de recherche thérapeutiques, c’est-à-dire visant à étudier l’efficacité de différents traitements contre le virus. En pneumologie, le CHU teste l’efficacité de traitements qui pourraient s’avérer protecteurs vis-à-vis de l’épidémie, tels que par exemple l’inhalation de certains stéroïdes.

Quelques exemples de participation aux cohortes nationales et internationales

Le CHU participe notamment à la cohorte French COVID 19 mise en place par l’Inserm, en lien avec l’OMS. Cette cohorte observationnelle permet de recueillir les données cliniques (gravité, sévérité, fièvre, pneumonie), radiologiques et biologiques, des patients COVID-19 hospitalisés. "Elle va permettre de colliger une énorme masse de données nécessaires pour de nombreuses autres études à venir", précise l’établissement.

Le CHU s’implique aussi dans la cohorte SARS-CoV-2 qui vise à mieux connaître le cycle de vie du virus et à comprendre comment il se réplique pour tenter de l’en empêcher et contribuer à la découverte de nouveaux traitements. Le CHU de Besançon contribue enfin à certaines cohortes qui ciblent des populations spécifiques, telles que les enfants ou encore les patients atteints de diabète.

Une mobilisation 7 jours sur 7 pour la recherche

Le CHU de Besançon affirme que chercheurs, cliniciens, ingénieurs, pharmaciens... se mobilisent en continu pour faire avancer la recherche sur les différentes dimensions de cette épidémie. Le centre d’investigation clinique Inserm CIC 1431 du CHU vient en renfort du service d’hygiène hospitalière pour garantir 7/jours sur 7 la prise en charge des prélèvements qui viendront alimenter les banques d’échantillons. Toutes les activités de recherche ont été priorisées Covid 19.

"Que ce soit pour mieux comprendre la maladie, pour identifier les facteurs de risque ou de gravité ou pour contribuer à identifier des traitements efficaces, le CHU de Besançon est fier de s’impliquer dans ces travaux de recherche. Ses équipes (en anesthésie, réanimation, obstétrique...) font par ailleurs émerger des projets qui seront portés par le CHU", est-il indiqué dans le communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

L’incidence en forte baisse en Bourgogne Franche-Comté, près d’un habitant sur deux vacciné

Covid-19 • Avec un taux d'incidence moyen à 17 cas pour 100.000 habitants, la Bourgogne-Franche-Comté s'éloigne de de plus en plus du seuil d'alerte fixé à 50 cas. La baisse du taux d'incidence sur une semaine est même plus accentuée dans le Doubs (-65%), dans la Nièvre (-65%) et dans le Jura (-60%) malgré le cluster du variant Delta dans le secteur Haut-de-Bienne Morez.

Covid-19 : pas d’opération brioches cette année pour l’Adapei du Doubs

En 2020, la 50e Opération Brioches de l’Adapei du Doubs n’avait finalement pas eu lieu au regard de la situation sanitaire. Cette année encore, le contexte de crise sanitaire ne permet pas à l'Adapei du Doubs d’envisager sereinement l’organisation d’une Opération Brioches en 2021 qui mobilise habituellement plus de 4.000 bénévoles à travers le département, notamment des personnes fragiles (âgées, en situation de handicap).

Covid-19 : le concert test le 8 juillet à La Rodia est déjà complet

Le 8 juillet prochain, la smac La Rodia à Besançon accueillera le deuxième "concert test" de France (le premier s'est déroulé en février 2021 à l’AccorHotels Arena à Paris avec Indochine) avec 700 spectateurs debouts, masqués, vaccinés ou testés 48 heures avant le concert. Au programme : le groupe de punk rock français Tagada Jones !

Santé

L’incidence en forte baisse en Bourgogne Franche-Comté, près d’un habitant sur deux vacciné

Covid-19 • Avec un taux d'incidence moyen à 17 cas pour 100.000 habitants, la Bourgogne-Franche-Comté s'éloigne de de plus en plus du seuil d'alerte fixé à 50 cas. La baisse du taux d'incidence sur une semaine est même plus accentuée dans le Doubs (-65%), dans la Nièvre (-65%) et dans le Jura (-60%) malgré le cluster du variant Delta dans le secteur Haut-de-Bienne Morez.

Baignade naturelle : des eaux d’excellente qualité  pour 80% des sites en Bourgogne-Franche-Comté

la carte des sites • Avec l'été, vient souvent l'envie de se baigner. Oui mais pas n'importe où ! Pour se rafraîchir et se mettre les pieds dans l'eau en toute sécurité, la Bourgogne-Franche-Comté recense 80 sites de baignade naturelle dont 66 ont des eaux d'excellente qualité selon l'agence régionale de santé.

Sondage – En tant que parents, souhaitez-vous faire vacciner votre enfant mineur contre la Covid-19 ?

Depuis le 15 juin dernier, la vaccination est ouverte aux mineurs de plus de 12 ans en France. Elle se déroule uniquement en centre de vaccination et avec le vaccin Pfizer-BioNtech. En tant que parents, souhaitez-vous faire vacciner votre/vos enfants ? C'est notre sondage de la semaine.

13 cas de variant Indien détectés dans le Haut-Jura

Suite à l’identification d’un cluster de 13 cas de Covid-19 porteurs de la mutation pouvant évoquer le variant Delta, l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté et la préfecture du Jura ont déployé des mesures spécifiques de dépistage et de vaccination dans le Haut-Jura depuis ce 21 juin 2021…

Covid-19 : le concert test le 8 juillet à La Rodia est déjà complet

Le 8 juillet prochain, la smac La Rodia à Besançon accueillera le deuxième "concert test" de France (le premier s'est déroulé en février 2021 à l’AccorHotels Arena à Paris avec Indochine) avec 700 spectateurs debouts, masqués, vaccinés ou testés 48 heures avant le concert. Au programme : le groupe de punk rock français Tagada Jones !

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

33, 34, 35°C : les trucs pour se protéger de la chaleur !

Il fait assez chaud depuis quelques jours en Franche-Comté avec des températures qui ont dépassé les 35°C... Alors attention à ne pas attraper un coup de chaud et à protéger vos proches, surtout les plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées… Pas besoin de passer la journée la tête dans votre réfrigérateur, voici six astuces pour vous protéger (+ une astuce bonus !).
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.15
légère pluie
le 24/06 à 18h00
Vent
0.27 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
98 %

Sondage