Alerte Témoin

Coronavirus : un cas à l'hôpital de Colmar dès la mi-novembre ?

Publié le 18/05/2020 - 17:59
Mis à jour le 18/05/2020 - 17:59

Selon le Parisien, des traces de Coronavirus auraient été détectées sur un scanner datant du 16 novembre à l'hôpital Albert-Schweitzer de Colmar.

coronavirus covid 19
©  CC2 NIAID Flick  

Les spécialistes en imagerie médicale scrutent les dossiers sur près de 2.500 scanners réalisés entre le 15 octobre 2019 et le 30 avril 2020 avec pour but de détecter des traces de Covid-19 antérieures à la vague épidémique du mois de mars. D'autres scanners datant du 1er au 14 octobre devraient également être analysés en recherchant des "anomalies pulmonaires typiques provoquées par le Covid-19" a expliqué le Dr Michel Schmitt.

14 cas avant le mois de janvier auraient été décelés dont un datant du 16 novembre. L'idée est de croiser désormais ces scanners avec des analyses épidémiologiques. Antoine Khalil,  président de la Société d’imagerie thoracique estime qu'il sera toutefois "difficile d’avoir la preuve absolue de l’infection à cette période-là, sauf si des échantillons nasaux ou sanguins ont été conservés. Un test sérologique pourrait confirmer la présence d’anticorps, mais pas dater leur présence.”

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Pas de confinement préventif avant Noël

Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël et indiqué que la mise en place d'éventuelles restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint dépendait de "ce que nous ferons lors des prochaines semaines".

Santé

[🔴 EN DIRECT] Suivez en direct le point hebdomadaire d'Olivier Véran sur la stratégie de lutte contre la #COVID19

EN DIRECT | Suivez le point hebdomadaire d'Olivier Véran sur la stratégie de lutte contre la #COVID19

Publiée par Ministère des solidarités et de la santé sur Jeudi 1 octobre 2020

Covid-19 : Olivier Véran s’exprime ce soir…

Le ministre de la Santé Olivier Véran doit dresser à 18h ce 1er  octobre 2020 à l'hôpital Bichat le tableau hebdomadaire de la situation : un exercice désormais attendu et redouté. Mais sans réitérer les erreurs de la semaine passée : le Premier ministre Jean Castex a pris les devants en recevant à Matignon les maires et présidents de métropoles de Paris, Lyon, Lille, avant ceux de Toulouse et Grenoble. Il s'agit de se montrer plus à l'écoute des élus locaux...

3.400 lits d’hospitalisation ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit gérer l'épidémie de coronavirus, les chiffres publiés mardi 29 octobre 2020 par son ministère vont rappeler la crise des hôpitaux à son bon souvenir. Selon l’étude, un peu plus de 3.400 lits d’hospitalisation complète ont été fermés en 2019 dans les établissements de santé français. Dans le même temps, ils ont créé 1.500 places d’hospitalisation partielle.

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Besançon : un nouveau centre de dépistage « Covid-19 » en drive pour les patients prioritaires

La préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer depuis mercredi un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Le site est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h.

 

Coronavirus : le nombre d’hospitalisations augmente « très nettement » Bourgogne Franche-Comté

Point sanitaire • En Bourgogne Franche-Comté le taux d'incidence avoisine les 60 cas pour 100.000 habitants. Seuls les départements du Jura et de la Haute-Saône restent en dessous du seuil d’alerte. En moyenne, dix nouvelles hospitalisations sont enregistrés par jour dans la région et 550 regroupements de cas restent en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 17 clusters.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.78
couvert
le 02/10 à 0h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
96 %

Sondage