Résogrip annonce une "épidémie de grippe particulièrement meurtrière"

Publié le 03/02/2017 - 16:24
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

Au plan national, fin janvier, la surmortalité liée à la grippe est estimée à plus de 8.100 depuis le début du mois de décembre 2016. Résogrip, dispositif de veille sanitaire du virus de la grippe en Bourgogne-Franche-Comté annonce une poursuite de cette surmortalité dans les semaines à venir.

Le dernier bulletin concerne les 2e et 3e semaines du mois de janvier 2017. Résogrip note un nombre de consultations en cabinet de ville qui reste élevé. Toutefois, les patients présentant une infection respiratoire aigüe sont un peu moins nombreux. D’après le dispositif de surveillance, "le pic de l’épidémie a probablement été franchi, mais la grippe reste très présente sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté."

Les médecins vigies du réseau observent toujours une part importante de grippe clinique. Ils notent que "le typage des virus de la grippe retrouve exclusivement du virus A, les virus B semblant totalement absents de l’épidémie cette année."

Le taux d’attaque est particulièrement important chez les personnes âgées, expliquant en partie "l’excès de la morbi-mortalité observé au plan national par Santé publique France". La surmortalité est ainsi estimée à plus de 8.100 décès depuis le début du mois de décembre 2016. Ces décès touchent presque exclusivement des personnes fragilisées et âgées de plus de 65 ans.

"Les décès survenant majoritairement par décompensation d’une pathologie chronique pré-existante, on va malheureusement assister à une poursuite de la surmortalité dans les semaines à venir", déplore Résogrip. "Il faut continuer à surveiller l’évolution de cette épidémie de grippe qui n’a peut-être pas dit son dernier mot."

À noter que le nombre de gastro-entérites vues en consultation par les médecins vigies du réseau semble modéré sur la région.

Infos +

Jusqu’en 2014, l’épidémie de grippe était surveillée par l’association GROG Bourgogne-Franche-Comté (Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe). Suite à l’arrêt du GROG national, le nom du réseau a dû changer. Il s’appelle désormais Résogrip Bourgogne-Franche-Comté.

Présidé par le Docteur Emmanuel Debost, médecin généraliste à Plombières-les-Dijon, le dispositif de veille sanitaire assure une surveillance régionale par un réseau de médecins vigies libéraux, généralistes et pédiatres, des infections respiratoires aigües, dont la grippe. Ce dispositif permet également de surveiller les épidémies de gastro-entérite.

Une vingtaine de médecins font partie de ce réseau. Ils sont seulement 3 en Franche-Comté, région sur laquelle le réseau, historiquement implanté en Bourgogne, souhaite maintenant se développer davantage en intégrant de nouveaux médecins. L’action des médecins vigies au sein de ce réseau de surveillance permet d’apporter une information territoriale fine de l’épidémie.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L'épidémie de grippe a été d'une gravité modérée durant l'hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Santé

Sondage – Pensez-vous qu’un couvre-feu dans le département du Doubs soit nécessaire pour limiter la propagation de la Covid-19 ?

De plus en plus de villes françaises doivent respecter un couvre-feu chaque soir de 21 heures à 6 heures pour limiter la propagation du virus et ainsi ne pas submerger les hôpitaux. Le département du Doubs pourrait subir cette mesure à partir de ce week-end : pensez-vous qu'il serait nécessaire pour limiter la transmission du virus ? C'est le sondage de la semaine...

Où en est la CPAM du Doubs sur le contact tracing alors que l’épidémie à Covid-19 s’accélère ?

PUBLI-INFO • Depuis la mise en place du dispositif de "contact tracing" le 13 mai dernier, l’Assurance Maladie s’adapte continûment afin de faire évoluer les moyens, tant humains qu’organisationnels, alloués au traçage des chaînes de contamination pour la gestion de la crise sanitaire dans le cadre du triptyque "Tester - Alerter - Protéger".

Besançon : priorisation renforcée sur le drive de dépistage du Covid-19 rue du Dr Mouras

Face à la reprise marquée de l'épidémie SARS-CoV2 dans le département du Doubs, et notamment sur Besançon, la préfecture du Doubs, l'ARS Bourgogne-Franche-Comté et la ville de Besançon en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 ont convenu de prioriser les tests aux personnes de priorité 1 à l'exception des personnes symptomatiques sans prescription afin d'apporter la réponse la plus efficace possible face à la progression du virus, apprend-on dans un communiqué du 24 octobre 2020.

Hacking Health 2020 à Besançon : 13 défis, 13 solutions

Malgré le contexte, et grâce au respect d’un protocole sanitaire exigeant, la 4e édition du Hacking Health de Besançon a réuni le week-end dernier un peu plus de 200 participants à l’UFR Santé. Les 13 équipes, rassemblées autour de leurs porteurs de défis, sont toutes parvenues à des solutions. Elles ont su tirer le meilleur des ressources mises à leur disposition : profusion de matière grise, variété des compétences chez les participants comme les coaches, imprimantes 3D et capteurs électroniques du fablab... 

Covid-19 : quelles nouvelles mesures dans le Doubs à partir de ce samedi 24 octobre ?

Au vu de la dégradation du contexte sanitaire et comme suite à la promulgation d’un nouveau décret du Premier ministre, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a pris ce samedi 24 octobre 2020 un nouvel arrêté fixant des mesures complémentaires à celles déjà en vigueur dans le département afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Covid-19 : « La situation épidémiologique de la région se reporte sur le système hospitalier »

La situation épidémiologique de la région se reporte sur le système hospitalier, qui doit faire face à un flux continu de patients. Si trois départements sont désormais concernés par la règle du couvre-feu, tous les habitants de Bourgogne-Franche-Comté sont appelés à "prendre une part active à la lutte contre le virus", explique l'ARS Bourgogne Franche-Comté ce 23 octobre 2020.

Interdiction de consommation de l’eau : communes de Cornot, Etobon, Percey-le-Grand, Champlitte et Clairegoutte

Mise à jour • Pour la commune de Cornot et de Clairegoutte, l'ARS Bourgogne Franche-Comté a relevé des contaminations bactériennes et pour Etobon, une teneur "excessive en arsenic", apprend-on ces 22 et 23 octobre 2020. Les femmes enceintes et nourrissons ont également interdiction de consommer l'eau des communes de Percey-le-Grand et Champlitte.

Mois sans tabac 2020 en Bourgogne Franche-Comté : pas de stand de sensibilisation, mais une campagne virtuelle

Cette année, le contexte de l'épidémie de Covid-19 ne permet pas à l'association Tab'agir d'installer des stands de sensibilisation au tabac dans le cadre de Mois dans tabac. En revanche, l'opération pourra se dérouler sur internet durant le mois de novembre 2020 en Bourgogne Franche-Comté.

Covid-19 : en quoi consiste le plan blanc déclenché au CHU de Besançon ?

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients Covid accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de déclencher le plan blanc depuis jeudi 22 octobre 2020 afin d’anticiper l’augmentation des prises en charge. 
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.33
couvert
le 27/10 à 15h00
Vent
3.59 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
40 %

Sondage