Alerte Témoin

9 000 nouveaux cas de grippe en Franche-Comté

Publié le 26/11/2009 - 10:03
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

Selon le réseau Sentinelles, la Franche-Comté est la 5e région de France la plus touchée par l’épidémie de grippe et notamment par le virus H1N1 actuellement majoritaire sur le territoire. Face au seuil épidémique dépassé dans toutes les régions, la campagne de vaccination s’accélère. A Besançon, quelque 3000 personnes ont déjà été vaccinée depuis l'ouverture du centre le 12 novembre.

1259226414.jpg
©dr Sentnelles Inserm




Avec une moyenne nationale de 693 cas pour 100 000 habitants la semaine dernière, le seuil épidémique (152 cas pour 100 000) lié à la grippe est largement dépassé. Avec 814 cas pour 100 000 habitants, la Franche-Comté est la 5e région de France la plus touchée.

Paradoxalement, malgré de nombreuses absences dans les salles de classe, aucune fermeture n’a été décrètée par de Préfet de région qui doit estimer qu’une telle décision n’endiguerait pas pour autant l’épidémie. Il n’y a que quatre académies en France où l’on ne recense aucune fermeture de classe.

Face à l’augmentation des cas, la campagne de vaccination s’accélère. Si les centres de n’attiraient pas les foules, lors de leur ouverture le 12 novembre dernier (une petite vingtaine de vaccinations à Besançon ce jour là), il semblerait aujourd’hui que les Français soient moins septiques à l’idée de se faire vacciner. Le  centre de vaccination de Micropolis devrait atteindre les 1 000 personnes vaccinées à la fin de la semaine.

Comment expliquer ce regain d’intérêt pour le vaccin contre la grippe A ? Certainement la crainte. En effet, depuis le début de l’épidémie, 305 personnes ont été hospitalisées. Parmi elles, 101 sont toujours en réanimation ou unités de soins intensifs. En France, le nombre des décès signalés en métropole depuis le début de l’épidémie s’élève à 57.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L'épidémie de grippe a été d'une gravité modérée durant l'hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l'année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Santé

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

C'est la saison des guêpes  ! Cet été 2020, avec de très faibles précipitations, est propice à leur développement. De plus, la chaleur facilite la survie des insectes, première nourriture des guêpes. Alors quand il y a piqûre ? Que faire ?  Une piqûre de guêpe  doit être soignée. Pour les personnes allergiques, il faut réagir très vite, car une vulgaire piqûre peut être mortelle. Voici les conseils.

Canicule : interdiction de se baigner dans les lacs et les rivières

Rappel • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

Covid-19 : les patients en réanimation repartent à la hausse en France. Situation stable en Bourgogne-Franche-Comté

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi, rompant avec la tendance à la baisse observée depuis avril, et 29 nouveaux décès ont été enregistrés, selon la Direction générale de la Santé (DGS). En Bourgogne-Franche-Comté la situation est stable avec 21 hospitalisations (dont 12 dans l'Yonne) et quatre patients en réanimation. Dans la région, on dénombre une douzaine de clusters.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     27.2
    ciel dégagé
    le 07/08 à 18h00
    Vent
    1.68 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    50 %

    Sondage