Grippe saisonnière en Franche-Comté : plus de 2.500 personnes malades

Publié le 11/02/2015 - 17:16
Mis à jour le 18/04/2019 - 11:10

La grippe saisonnière a déjà touché en France métropolitaine 1,5 million de personnes depuis le début de l’épidémie, dont le pic pourrait être atteint, selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm. En Franche-Comté, plus de 2.500 personnes auraient été touchées (soit 214 habitants sur 100.000). Une activité forte y a été observée en particulier dans le Jura. Concernant la gastro-entérite, c’est en Haute-Saône et dans le Doubs que les malades ont été les plus nombreux.

 ©
©

"Après 4 semaines d'épidémie, et avec un démarrage fort au regard des épidémies passées, le pic épidémique pourrait être atteint, ce qui reste à confirmer dans les  semaines à venir", selon le réseau.

Au niveau régional, les plus touchées la semaine dernière étaient le Limousin (1.629 cas pour 100.000 habitants), la Provence-Alpes-Côte-d'Azur (1.192) et Midi-Pyrénées (1.150), note-t-il encore mercredi 11 février 2015.

La semaine dernière, 590.000 nouveaux cas de syndromes grippaux ont été enregistrés, relève pour sa part le bulletin hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire (InVS) qui intègre les données fournies par Sentinelles, en faisant état de 1,5 million de cas de syndromes grippaux depuis le début de l'épidémie. L'institut précise en outre que 483 cas graves admis en réanimation, dont 42 décès, ont été enregistrés depuis le 1er novembre dernier chez des patients âgés de 1 mois à 98 ans, avec une moyenne d'âge à 59 ans.

L'épidémie de grippe ne présente pas de gravité particulière cette année

Depuis octobre, une centaine de foyers d'infections respiratoires ont été attribués  à la grippe dans des collectivités de personnes âgées (unité de soins de longue durée ou maison de retraite) dont 65 à des virus de grippe A  et 8 à la grippe B. L'InVS relève toutefois que l'épidémie de grippe ne présente pas de gravité particulière cette année, le nombre de cas graves admis en réanimation restant dans les valeurs généralement observées. "L'excès de mortalité de toutes causes augmente de nouveau, essentiellement chez les personnes de 65 ans et plus", mais "la part attribuable à la grippe dans ces décès n'est pas connue", souligne l'institut.

La vaccination "reste le meilleur outil de prévention" 

L'InVS note par ailleurs que la vaccination "reste le meilleur outil de prévention" même si son efficacité contre la souche grippale A(H3N2), la plus répandue cet hiver, "n'est pas optimale". Les virus B et A(H1N1) de la grippe qui circulent sont identiques aux souches du vaccin, ce qui n'est pas le cas pour tous les virus A(H3N2). La vaccination, en dépit de l'efficacité limitée du vaccin, est notamment recommandée chez les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant de diverses pathologies (asthme, insuffisance cardiaque ou respiratoire...).

La gastro-entérite

A noter que l'épidémie de grippe est également déclarée aux Antilles. De son côté, la gastro-entérite aiguë n'a pas franchi le seuil épidémique cette saison. En Franche-Comté, le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm a observé une activité forte en particulier en Haute-Saône puis dans le Doubs. Plus de 3.000 personnes ont été touchées soit 263 habitants sur 100.000.

Les régions les plus touchées la semaine dernière par ces diarrhées aiguës étaient la  Haute-Normandie (625 cas pour 100.000 habitants), la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (322) et le Nord-Pas-de-Calais (310), selon le réseau Sentinelles.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

grippe

L’épidémie de grippe responsable d’environ 9.500 morts

L’épidémie de grippe a été d’une gravité modérée durant l’hiver 2018-2019 avec environ 9.500 décès selon une estimation encore provisoire publiée mercredi par Santé publique France qui précise par ailleurs que 633 cas de rougeole ont été déclarés depuis le début de l’année.

Grippe : des vaccins livrés au compte-gouttes à Besançon

Neuf millions de personnes ont été vaccinées en France depuis le 6 octobre 2018. La campagne de vaccination se poursuit jusqu’au 31 janvier 2019, mais avec quelques contraintes : les vaccins sont donnés au compte goutte et aux personnes vulnérables. Nous nous sommes rendus dans une pharmacie du centre-ville de Besançon pour faire le point.

Santé

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 22
peu nuageux
le 16/07 à 12h00
Vent
5.88 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
62 %